Lausanne

Le Pavillon Thaïlandais de Lausanne

Le Pavillon Thaïlandais de Lausanne est un monument atypique qui trône dans la partie nord-est du Parc de Denantou. Présentation de ce pavillon et de son histoire.

L’histoire du Pavillon Thaïlandais de Lausanne

Le futur roi de Thaïlande, Le prince Bhumibol Adulyadej est né en 1927 aux Etats Unis puis s’installe en Suisse 1933 avec sa mère, son frère et sa sœur ainée. Il fait ses études à Lausanne et apprécie fortement sa vie Suisse. Son frère Ananda alors âgé de 10 ans est appelé a régné mais meurt mystérieusement par arme à feu au sein du palais royale. Le prince lui succède et devient le Roi Rama VIII le 9 juin 1946. Mais il préfère restes en Suisse jusqu’en 1951. Il subira un accident de la route qui le rendra aveugle d’un œil. Il sera reconnaissant envers les médecins suisses qui l’ont soigné.

Pour remercier la ville de Lausanne pour son accueil et les 18 ans passés, la famille royale décide d’offrir ce cadeau en 2005 à l’occasion du soixantième anniversaire du couronnement du roi Bhumibol Adulyadej mais également pour célébrer les 75 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre la Suisse et la Thaïlande.

Le Pavillon Thaïlandais de Lausanne

Description du Pavillon de Lausanne

Le Pavillon a été fabriqué en Thaïlande par 14 artisans thaïlandais dans le style Jaturamuk. Puis les 30 tonnes de matériels fut acheminé par bateau et assemblé au sein du Parc Demantou en 2007.

Il possède quatre façades ouvertes par des escaliers et mesure 6 mètres de large et de long. Il est surmonté d’un toit qui atteint 16 mètres de haut. Il reprend la forme et l’ornement d’un palais royal. Fabriqué en bois, il utilise des techniques traditionnelles de fabrication, notamment en termes d’assemblages des boiseries. Il est orné de sculptures traditionnelles thaïlandaises et de plus de 100 000 feuilles d’or.

Les dorures du pavillon Thai

Le choix de l’emplacement pouvant accueillir se pavillon ne fut pas de tout repos. En effet, la conseillère municipale de l’époque Silvia Zamona choisi d’emblée le Parc Demantou par son côté parc à l’anglaise qui peut être ornée de sculptures ou de bâtiments atypiques.

Mais l’opposition ne voyait pas d’un bon œil l’implantation d’un bâtiment de 16 mètres de haut dans cet écrin de verdure. Ils proposèrent un autre site à Sauvabelin. Mais ce site ne comportait pas de point d’eau pour être en accord avec la culture thaï. Ces nombreux soubresauts ont failli faire capoter le projet, le gouvernement thaïlandais était lassé d’attendre.

L’inauguration du Pavillon Thaïlandais de Lausanne

Comme le relate Swiss info dans son article sur le baptême princier du pavillon, Son inauguration a lieu le 17 mars 2009 en présence de la princesse Maha Chakri Sirindhorn.

Il se trouve au sein du Parc Demantou, sur les bords du Lac Léman, près du Parc de l’Elysée et du Parc Olympique. Tout proche la Tour Haldimand.

Chaque jour, le pavillon Thaïlandais de Lausanne attire de nombreux touristes curieux de voir ce monument atypique dans un tel lieu.

L'inauguration du Pavillon Thaïlandais de Lausanne

A faire et à voir près du pavillon Thai

Si vous êtes venu admirer le pavillon Thaïlandais de Lausanne, vous pouvez continuer votre visite par une ballade sur le Quai d’Ouchy. De là vous pourrez longer le lac Léman vers l’Ouest et admirer les montagnes françaises d’un côté et de l’autre le Parc de Denantou où se trouve le pavillon, le Parc du Musée Olympique jusqu’aux magnifiques palaces : Hôtel Beau-Rivage et le Château d’Ouchy.

Autre possibilité, longer le lac vers l’Est via une balade agréable qui vous amène à Pully puis Lutry le long d’un petit sentier au bord de l’eau. Vous en profiterez pour jeter un coup d’œil à l’étrange Tour Haldimand, qu’on croirait être un vestige passé d’une défense maritime.

Enfin, vous pourrez remonter vers le Nord de Lausanne via le chemin de la Vuachère : le sentier du renard de Lausanne. Celui-ci vous fait suivre le cours d’eau de la Vachuère, une rivière qui délimite Lausanne et vous présente la faune et la flore locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page